top of page
Yukanchange_Logo2021-Genrique-Violet.png

Quand la vie te pousse à lâcher le contrôle


Cette semaine, la vie m’a obligée à lâcher-prise. Eh oui, j’ai eu la chance de partager de supers moments d’échanges avec des amies qui m’ont fait me rendre compte que mon petit personnage de « contrôlante » était particulièrement très présente en ce moment. Oui,c’est hard de ne pas contrôler sa vie, C’est hard de ne pas contrôler ses émotions, C’est hard de ne pas contrôler son agenda, sa "to do" liste, C’est hard de se laisser traverser par les expériences de la vie en laissant la vie nous guider plutôt que d’essayer de la contrôler. Le lâcher-prise est difficile, en tout cas pour moi. Il est d’autant plus difficile quand on traverse une période de stress, de pression financière, ce qui a été mon cas depuis quelques mois. Comment lâcher-prise quand on est sous pression ? J’ai accepté que je n’étais pas en mesure de lâcher prise; en conscience, j’ai contrôlé ma vie car le lâcher-prise m’était impossible. Cependant, la vie est bien faite, elle t’apporte toujours ce dont tu as besoin, même si ce n’est pas confortable : Virginie et moi avons dû annuler notre retraite (par manque de participantes) mais nous avons décidé de nous retrouver et de remplacer ce stage par 5 jours de vacances en mode OFF : pas de travail, pas de séance, pas de brainstorming, pas de stratégie ou de mise en place d’objectifs (oui on adore faire ça ensemble): juste du kiff, des aventures, des balades, des discussions à refaire le monde, des fous rires, des rencontres, des échanges profonds avec toutes les personnes qui ont croisés notre chemin cette semaine, et quelle bulle d’air ! Et, comme par hasard, c’est la semaine où je baisse les armes, où je lâche l’affaire, où j’arrête de faire, de m’activer dans tous les sens que je décroche 3 nouveaux contrats de coaching individuel et un contrat long terme avec un campus afin d’accompagner des étudiants pendant 1 an. Bref, la semaine où je m’amuse, je signe. Et là, tout se transforme… Alors oui, le lâcher-prise est hard quand on est en stress et dans nos peurs mais, la preuve est encore là, et comme dirait ma super copine Marie « tu vois, quand tu prends soin de toi, l’argent vient à toi » (mon affirmation positive préférée), et elle a raison, mais, pendant un temps, je l’avais oubliée. Pendant ma semaine off, j’ai assuré mes 4 prochains mois : plus de pression, plus de stress, que de la joie et enfin l’envie de faire des choses pour moi, sans penser aux autres. Depuis quelques mois, je me suis beaucoup engagée dans les réseaux mais récemment, j’ai réalisé que c’était too much : que je donnais beaucoup aux autres et finalement trop peu à moi-même : alors je délègue, je me lâche la grappe, je demande de l’aide et du soutien. C’est aussi ça le LACHER-PRISE, c’est savoir S'ECOUTER, savoir SE DESENGAGER : dire oui, puis finalement non (et oui, ça vient titiller le petit personnage de « la petite fille parfaite » qui est disponible et fiable). Le lâcher-prise, c’est savoir REVENIR A SOI, tout simplement. Alors, je te laisse avec ces quelques mots en espérant qu’ils t’aideront à lâcher prise, à t’écouter et à laisser la vie te guider en développant une foi inébranlable que la vie sait mieux que toi.


19 views

Comments


bottom of page